image3 Maison 100% écologique et ossature bois

Maison 100% écologique et ossature bois

<>p>À l’heure où les ressources se font rares et où certains agissements ont des impacts négatifs sur l’environnement, il est grand temps de s’orienter vers une maison en bois 100% écologique.
Il n’est plus effectivement question de construire des maisons qui gaspillent les ressources et qui favorisent le réchauffement climatique. Il faut ordonner aux constructeurs l’édification d’un bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire d’un bâtiment qui consomme moins d’énergie qu’ils n’en produisent.

Une maison basse consommation

Puisque la RT2012 est un gage de performance et d’engagement en faveur de l’environnement, le constructeur d’une maison à ossature bois doit la respecter et doit justifier d’un savoir-faire dans la construction de maisons basse consommation. Il doit se préparer aux contrôles qualité qui s’effectuent en amont de la construction et à l’achèvement des travaux pour ne pas obtenir de lourdes sanctions.

Une conception écologique de A à Z

Au-delà de ses obligations contractuelles, le constructeur d’une maison en bois doit miser sur une conception écologique de A à Z. Il doit tirer le meilleur profit des atouts du terrain et des apports solaires gratuits pour réduire les besoins de chauffage, de climatisation et d’électricité de la maison de manière significative. Puis, il doit aussi faire des études approfondies des plans de la maison pour réduire les déperditions de chaleur.
Il doit également tenir compte des habitudes de vie des occupants de la maison ainsi que de l’orientation du terrain avant de définir l’agencement intérieur et le positionnement des surfaces vitrées. Et il doit connaître les meilleurs équipements de production d’électricité et de production d’eau chaude sanitaire et de chauffage pour limiter l’empreinte carbone de l’ensemble de la construction et pour améliorer son bilan énergétique.

Une meilleure isolation

Question isolation, le constructeur d’une maison écologique à ossature bois doit songer à installer un isolant au sol, dans les murs extérieurs et sous la toiture et le bardage pour éviter les ponts thermiques. Puis, il doit opter pour des matériaux sains, durables et responsables, notamment pour du bois issu de forêts françaises ou européennes gérées durablement.

Pour faire face aux problèmes liés à l’amiante, au plomb, aux acariens et au monoxyde de carbone, il doit également privilégier l’utilisation de plaques de plâtre anti-COV qui disposent d’un traitement spécifique permettant de capter 80% des COV présents dans l’air ambiant.

Cette solution est efficace pour réduire la pollution intérieure de manière considérable et pour améliorer la qualité de l’air. De plus, elle est bénéfique pour la santé, car elle peut diminuer les risques d’allergies et de troubles respiratoires.

Related Post

Leave A Comment

Name

Website

Comment