success 4165306 1280 Nouvelle pédagogie pour les adultes, la formation-action ou la logique de projet

Nouvelle pédagogie pour les adultes, la formation-action ou la logique de projet

Il n’est pas rare de trouver des professionnels qui s’intéressent à différentes formations, car ils souhaitent développer leurs savoirs et leur savoir-faire afin d’atteindre un objectif précis. C’est effectivement la meilleure solution pour obtenir une promotion ou pour se reconvertir.

Puis, c’est aussi un moyen de résoudre un problème lié au travail du genre incapacité à effectuer certaines tâches ou incapacité à gérer les conflits entre collaborateurs. Mais la question qui se pose est : quelle est la meilleure pédagogie pour les adultes ?

La formation-action

La formation-action connaît de nos jours un regain de popularité. Elle existait déjà dans les années 40 au Pays de Galles, à l’initiative de Reg W.Revans et aujourd’hui, elle se réinvente. C’est une modalité pédagogique qui demande à l’apprenant d’étudier ses propres actions ou expériences pour en améliorer la performance. Elle repose justement sur le principe : « réaliser pour mieux apprendre », c’est-à-dire qu’elle privilégie surtout des formations basées sur l’analyse de cas réels.

Plus concrètement, elle confronte les apprenants à des situations réelles en proposant des mises en situation, des vidéos ou des études de cas. Comme cela, ces derniers se projettent dans la situation et sont amenés à chercher des pistes de solution. Il se peut même que le matériel pédagogique soit élaboré en lien avec les structures concernées pour une meilleure appréhension des problématiques.

D’après Edgar Dale, un professeur et chercheur américain en éducation : « Un cours magistral classique permettrait de retenir entre 20 et 30% du contenu présenté, alors qu’une formation-action permettrait d’en retenir entre 70 et 90% ». Sans compter le fait que ce dispositif de formation révolutionnaire se modernise aussi grâce au digital learning.

L’andragogie

Pour les adultes, il ne s’agit plus de parler de pédagogie. Il faut plutôt parler d’andragogie. Celle-ci tient effectivement compte de la réalité dans laquelle évoluent les adultes ainsi que de leurs besoins et elle repose sur quelques principes.

De un, il faut que l’apprenant adulte soit impliqué dans son apprentissage. De deux, il faut prendre en compte l’expérience propre de chaque apprenant adulte. Mis à part cela, les apprentissages doivent aussi être reliés à des contextes réels de la vie et du travail des adultes. Puis, il faut favoriser une mise en pratique de résolution de problème.

Grâce à cette nouvelle pédagogie, les adultes peuvent donc acquérir de nouvelles compétences, avoir une formation qui satisfait leurs désirs personnels et professionnels et améliorer une compétence ou une pratique professionnelle déjà acquise.

Related Post

Leave A Comment

Name

Website

Comment